le-parcours-cible

Le parcours ciblé

Aperçu

Originalement fondé dans le contexte de l’élection Présidentielle Américaine de l’année 2000,  Le Mouvement de Jeunes de LaRouche travaille depuis près d’une décennie à développer une compréhension de la méthode de pensée employée par LaRouche dans ses prévisions économiques et ses activités politiques. En revisitant les premières sources des génies originaux, et en particulier la géométrie et l’astronomie des Grecs anciens, le travail continu du LYM suscita M. LaRouche à offrir une certaine orientation: il offrit le Parcours Ciblé, un chemin directeur des plus importantes découvertes de la science physique, requis pour élaborer une méthode compétente servant à approcher d’autres problèmes scientifiques et la recherche économique.

Ce parcours ciblé, partant des Grecs anciens (les pythagoriciens et Platon), en passant par Jean Kepler, Pierre de Fermat, G.W Leibniz, Karl Gauss jusqu’à Bernhard Riemann fût conçu pour amener une découverte de la créativité en soi, au lieu des reformulations mathématiques que l’on retrouve dans des ouvrages scolaires et les encyclopédies sur Internet. Avec l’intention de répandre ses idées au grand public une panoplie de supports pédagogiques furent créés, incluant des guides-sur-le-web, des livres, magazines, des présentations vidéo et autres guides. Nous présentons ici ce que nous croyons être un regard utile et captivant dans le train de la pensé de l’humanité. Alors que vous vous mettez à étudier le matériel, sentez-vous à l’aise de nous vous envoyer quelques questions soit-il. Amusez-vous!

Jean Kepler

 

Vidéo:
The Harvard Yard
Sites:
Nouvelle Astronomie
Harmonies du Monde
Références:
Chronology of a Hoax: The Case of “Kepler for Dummies”
March 2007 Dynamis – contains articles on Parts I through III of the New Astronomy
January 2008 Dynamis – articles on Part IV of the New Astronomy
Harmonic Dissonance: the presentation of Megan Beets on the Harmonies of the World, made at the April 2009 basement conference on Dynamics
News:
Report by Jason Ross on his participation in the Prague conference on the 400th anniversary of the Astronomia Nova — (audio)
Pierre de Fermat

Fermat, seul à découvrir le principe de moindre-temps dans son ouvrage sur la propagation de la lumière, livra des coups dévastateurs (et très drôles) à l’agent insidieux Descartes. Même s’il a fait beaucoup de travail dans la discipline qui est connu en tant que l’arithmétique (dans le genre de la Disquisition Arithmétique de Gauss), probablement (en collaboration avec Blaise Pascal), et le développement du calcul différentiel, son travail la propagation en moindre-temps de la lumière fût des plus importants au développement d’un concept de l’universel. Les œuvres complètes et correspondances de Fermat sur la lumière ont été traduit dans un livre, et un site web contenant d’autres traductions (bien que peu de commentaires) a également été créé.

 

 

 

Links:
Light: A History – Fermat’s complete correspondance on light
Fermat website -– translations of mathematical works
Feb 2009 Dynamis – contains Sarah Stuart’s article that captures Fermat’s sense of humor: “Reflecting on History: Why You Should Know Pierre de Fermat”

Gottfried Leibniz

Leibniz, l’inventeur du calcul infinitésimal physique, l’élaborateur de la science des dynamiques, et le créateur de la science de l’économie-physique, joua un rôle primordial dans le développement intellectuel du jeune Lyndon LaRouche. Malgré le fait que le LYM n’a que peu produit de travail traitant de Leibniz, le rapport de l’Harmonie Suffisante du groupe Gauss ré-approche l’œuvre de Kepler partant du point de vue de Leibniz avec le regard porté vers Gauss. Le papier de LaRouche intitulé Ma première Rencontre avec Leibniz: Sur la Monadologie discute de l’impact de Leibniz sur le développement de la sa pensée

 

 

Suggestions:
Sufficient Harmony report by Sky Shields
My Early Encounter with Leibniz: On Monadology – an essay by LaRouche
Leibniz papers: The Monadology and the Discourse on Metaphysics

Karl Gauss

 

Même s’il est considéré de façon Universelle comme étant un génie, celui que l’on surnomme le “Prince des Mathématiques”, et surtout sa façon de pensée réelle, est méconnu, à la fois de par les académiciens et également de par sa propre peur de l’oppression intellectuelle laquelle il rencontrait à l’époque. Même si sa dissertation doctoral de 1799, écrite dans un style pénétrant et polémique exprimait franchement sa recherche dans les principes réels vivant au delà des formulations mathématiques et des perceptions sensorielles empiriques, Gauss dû se retirer en marge tandis que Napoléon conquit l’Allemagne et le congrès de Vienne, réaffirmant de la sorte le contrôle Oligarchique de l’Europe. Suite au travail des groupes du Fondement (Basement), un groupe du fondement sur Gauss se réunit, pour apprendre à découvrir l’esprit de la pensée de Gauss, avec l’emphase sur le comment de la découverte par Gauss de l’Orbite de Cérès. Un travail pris en charge par l’Équipe de Gauss poursuit l’investigation au niveau de l’application de Gauss du concept des Tensors.

 

Sources:
The Mind of Gauss – The thorough website created by the Gauss team. Includes articles on history, arithmetic, astronomy, Ceres, and a large library of original translations of key works and correspondance of Gauss.
Gauss’s 1799 Dissertation on the fundamental theorem of algebra: a crucial work for the early development of the LYM

Bernhard Riemann

La vie du génie révolutionnaire Bernhard Riemann fût courte (seulement 40 ans), mais ces découvertes furent profondes. Délaissant une carrière religieuse pour étudier les mathématiques, sa Dissertation Habilitation, écrite en 1854 pour devenir professeur, servit d’inspiration, plus tard à Lyndon LaRouche qui développa ce qu’il nomma la méthode LaRouche-Riemann d’analyse économique. Ce travail servant de continuité à la tradition de Kepler, Fermat et Leibniz (vocalement), et Gauss (Implicitement), déstabilise toute foi naïve ancré dans le point de vue de l’univers n’étant qu’une simple réalité sensorielle, portant ainsi le dernier clou au cercueil d’Euclide à tout jamais. Avec Riemann, une géométrie véridique ne peut pas se trouver dans le département des mathématiques mais doit se retrouver plutôt dans le département de Physique. Cette nouvelle approche envers la géométrie fut assimilée par Einstein et appuyée par Vernadsky. D’autres développements sont disponible sur la page de Tensors.

Références:

Riemann’s habilitation dissertation